La nouvelle série de photographies de Floriane de Lassée, «Présences», reprend le motif de la fenêtre derrière laquelle des solitudes apparaissaient, dans les mégapoles de la série Inside Views, pour cette fois-ci, présenter plus explicitement l’être humain hors de tout contexte. Un corps à corps avec la paroi s’engage alors que le regardeur s’interroge sur le sens de cette chorégraphie sans nom et sans visage.